Pommier

Le pommier est un arbre de la famille des rosacées, il en existe plus d’une quarantaine d’espèces ! Mais celle principalement utilisée pour la consommation des fruits est Malus domestica.

Il existe aujourd’hui plus de 20 000 cultivars…

Des anciens, sélectionnés par les paysans de toutes les localités de l’aire de culture de cette plante. Et des nouvelles variétés, sélectionnées pour les plus connues d’entre elles à partir de 6 cultivars ! (Seulement…) (Cf : La biodiversité, amie du verger, d’Evelyne Leterme)

Cette sélection restreinte, basée sur des variétés sensibles à la tavelure, n’a débouché que sur l’obtention de variétés sensibles aux maladies, nécessitant des traitements pour donner des fruits de qualité ! Elles ne sont pas adaptées aux particuliers, qui ne traitent pas leurs arbres…

C’est pour cela que je propose pour la majorité des variétés anciennes, qui disposent d’une plus grande diversité génétique, et donc généralement de plus de gènes de résistances aux maladies. Les variétés modernes sont quant à elles proposées uniquement pour celles résistantes, sélectionnées pour cela, ou parce qu’elles ont un caractère particulier et intéressant.

Mon premier objectif est de vous permettre de faire pousser votre pommier, afin d’obtenir des fruits et d’être plus indépendant. Cela vous permettra, en outre, de découvrir des saveurs qui ne se retrouvent pas dans les variétés commerciales ! (Les descendantes des 6 variétés dites plus haut.)

Mon second objectif, qui découle du premier, est de vous conseiller sur le choix des variétés selon vos attentes. Souhaitez-vous plutôt une variété précoce, ou une tardive qui se conservera tout l’hiver ?

Ou les deux… Pour en avoir presque toute l’année !

Je propose les pommiers sur différents porte-greffes :

  • M9 : le plus nanifiant, idéal pour les particuliers qui veulent beaucoup de variétés. L’enracinement est plutôt faible, sensible à la sécheresse et tuteurage nécessaire. Porte greffe des vergers commerciaux et pour les palmettes.
  • PI80 : de vigueur supérieure au M9 et inférieure au M106, mais ne nécessite pas de tuteurage !
  • M106 : Vigueur moyenne, arbre de 3m à 3m50, idéal pour les particuliers.
  • Bittenfelder : C’est la vigueur la plus forte, arbre fait pour faire du haute-tige. Idéal pour les vergers durables et dans des pâtures.

Il faut savoir plusieurs choses :

Un arbre fruitier fructifie quand il a achevé sa croissance vigoureuse.

Ne pas tailler lui permet d’atteindre cet état le plus vite possible.

Un arbre de faible vigueur fructifie plus vite qu’un de forte vigueur. Sur M9 vous pourrez avoir des fruits dès la première année, la 2ème pour sûr. Sur M106 il faudra attendre 3 à 4 ans. Un arbre de faible vigueur vit moins longtemps qu’un arbre de forte vigueur.

Voici la liste des variétés proposées cette année :

Afficher tous les 7 résultats

Afficher tous les 7 résultats