Accueil

Bienvenue sur la pépinière, il n’y a pas beaucoup de végétaux car je n’en ai produis que très peu. J’en ai trop pour mes propres besoin, et je propose donc le surplus à la vente.

Les stocks donnés sur le site illustrent les reprises de mes greffes, je pensais en rater mais tout a repris…

Pour chaque commande effectuée, les expéditions ne se feront qu’en novembre, à l’arrêt de végétation.

Les arbres sont des scions, expédiés en racine nue. Je prends des précautions pour ne pas qu’elles sèchent lors du transport. La racine nue offre le meilleur taux de reprise, bien que cela puisse paraitre contradictoire par rapport à une plante qui a poussé en pot.

Le système racinaire ne présente pas de chignons, et la plante est adaptée aux conditions dans lesquelles tu l’installeras : elle n’est pas boostée aux engrais et s’est déjà passée d’eau.

Le scion quant à lui offre les meilleures reprises également : l’arbre est encore jeune et vigoureux, le système racinaire se développera de façon adaptée à son environnement.

 

Cette activité étant pour moi ma passion ainsi que mon domaine d’étude, cette pépinière est vouée à évoluer.

Dès l’an prochain elle pourrait passer sous une société, et offrir des volumes plus important ! Pour l’instant ce site me permet simplement d’écouler ce que j’ai en trop, comme on le ferait sur Le Bon Coin.

Néanmoins j’apporte de l’importance à la qualité des végétaux, je ne vendrais pas une plante malade, rachitique… Je leur apporte un suivi régulier, je n’utilise pas de traitements.

Je propose surtout des cultivars anciens, ou qui valent le détour ! Le tout pour permettre à celui qui achètera d’obtenir des fruits savoureux, un arbre peu sensible aux maladies, et de la taille qu’il souhaite grâce au guide sur le choix des porte-greffes.

Voici ci-dessous une des greffes réalisées, photo prise début mai.

img_2165
Greffe de poirier ‘Charles Ernest’ sur Kirschensaller

 

A l’origine j’ai commencé ce site en écrivant des articles sur le jardinage, qui se trouvent toujours dans le menu, ou ici, pour ceux qui ont connu, c’était comment bio jardiner.