Cognassier ‘Muskatnaja’

18,00

Pour bien choisir votre porte greffe, cliquez sur le lien suivant : Comment bien choisir son porte greffe ?

Pour bien choisir ses variétés, n’oubliez pas de prendre en compte les dates de floraison : Pour tout comprendre.

8 en stock

UGS : 110013 Catégorie :

Description

Cognassier Muskatnaja. (Labelisé AB)

Qualités gustatives :

Le cognassier Muskatnaja produit un coing de calibre moyen, rond, facile à éplucher car assez lisse. Il possède beaucoup de jus et un très bon parfum, assez épicé…

Le grand intérêt de ce coing est qu’il peut se consommer cru ! Une fois bien mûr l’âpreté disparait, il vous suffira de le couper en fines lamelles pour le consommer cru. Il ne reste pas moins délicieux une fois cuit…

Sensibilité aux maladies :

Résiste bien à l’entomosporiose. Variété assez rustique et facile de culture sans traitement !

Date de cueillette et de maturité :

C’est un coing qui se cueille dans la deuxième quinzaine d’octobre. C’est un fruit qui ne se conserve pas tout l’hiver, vous pourrez alors profiter du coing cru jusqu’en décembre, mais il faudra ensuite le transformer pour le conserver.

Pour avoir un coing très parfumé qui se cueille un peu plus tard, choisissez le cognassier ‘Leskovacz’

Floraison :

Fin mai, début juin.

Le cognassier Muskatnaja ne craint pas les gelées tardives.

Plant : 

Scion d’un an du cognassier Muskatnaja greffé sur cognassier de Provence.

Remarque :

Le cognassier Muskatnaja

 

Conseil de plantation :

Dès réception de votre pommier cognassier Muskatnaja ne laissez pas les racines sécher, placez vos arbres en jauge si vous ne comptez pas les planter de suite.

Pour la plantation en elle même, réalisez un trou de 50cm sur 50cm, profond d’une hauteur d’un fer de bêche, ce qui doit environ correspondre à la hauteur des racines de l’arbre.

Une fois la terre retirée et mise de côté, vous pouvez ameublir le fonds sans retirer la terre, toujours à l’aide d’une bêche ou mieux, d’un louchet. La terre retirée peut-être placée sur une bâche à côté du trou pour qu’elle ne se perde pas dans l’herbe, et ainsi faire un travail propre une fois terminé.

Placez ensuite l’arbre dans le trou en prenant soin de ne pas enterrer le point de greffe. Enterrez les premières racines à 5cm de profondeur. Replacez la terre en disposant bien les racines, puis tassez à l’aide du talon du pied afin d’assurer un bon contact entre la terre et les radicelles. Une fois la terre remise, nivelez si vous le souhaitez et surtout arrosez copieusement afin de réappuyer la terre.

La clé de la réussite ne sera pas la reprise de l’arbre mais sa pousse la première année, elle doit être la meilleure possible ! Pour cela, maintenez désherbé l’arbre sur 50*50cm et arrosez le en cas de temps sec. Un arrosoir par semaine suffira.

 

N’hésitez pas à vous fournir en protection pour votre arbre, ici.

Pour tirer le meilleur parti de vos fruitiers, voici la chaîne YouTube de la pépinière.