Publié par Laisser un commentaire

Les imprévus de la taille de la tomate…

Salut !

Aujourd’hui je vais t’aider à résoudre un problème que tu peux avoir si tu débutes dans la taille des tomates.

Le problème quand on apprend à les tailler c’est qu’on apprend comment et pas pourquoi on taille.

 

Si on te dit comment, tu vas seulement retirer les gourmands entre les feuilles et la tige.

Comme sur cette photo :

 

20190615_093920.jpg

 

On voit où il y a mon doigt un gourmand, ils apparaissent au dessus de toute les feuilles des tomates.

Je te précise que la taille des tomates n’est pas obligatoire, voici un article où je t’expose les avantages et inconvénients de chaque méthode :

Comment tailler les tomates ? Et pourquoi tailler ? (ou pas)

 

 

Bref, si tu fais ce genre de taille, à retirer chaque gourmand présent à l’endroit prédéfini, tu vas réussir à chopper la majorité des gourmands.

Sauf qu’il y en a qui sont plutôt exceptionnels.

Alors c’est là qu’il vaut mieux comprendre pourquoi que comment tailler les tomates.

 

On la taille parce que l’on veut garder une tige droite, donc une seule tête… 

 

Le « gourmand » étant une nouvelle tige terminée par une tête, il alors convient de la retirer.

Sinon, on aura un buisson, pas facile à tuteurer.

 

Donc on taille la tomate pour la contrôler.

Il va falloir faire cheminer cette idée pour tailler les tomates plutôt qu’apprendre à seulement retirer les gourmands visibles au dessus des feuilles.

 

En effet les tomates peuvent en faire à d’autres endroits, et si l’on hésite et que l’on ne coupe pas, ils grandiront…

 

Ils peuvent par exemple en faire au pied, un peu comme un rejet !

 

Cela m’arrive surtout quand je plante la tige de la tomate. (Ce sont à mon avis des gourmands classiques mais qui sont, du fait de l’enterrement, très proche du sol.)

 

J’ai aussi remarqué qu’ils en font parfois en plein milieu d’une feuille, donc plus loin de la tige, on en voit un coupé sur la première photo, en haut. (en dessous de mon doigt)

 

On peut aussi en avoir sur les tiges florales, en terminaison, on reconnait une tête !

Comme ci-dessous :

20190615_100029.jpg

 

 

Ensuite j’aimerai te parler des gourmands à garder… 

 

Il arrive que les tomates fassent du grand n’importe quoi, ou simplement une erreur de notre part.

 

Tu peux voir sur les photos que je tuteure les tomates avec de la ficelle.

Donc je dois faire une activité manuelle pour les guider.

 

Il m’est déjà arriver de casser une tête de tomate par erreur, donc ce que je fais maintenant c’est retirer les gourmands APRES avoir tuteuré.

Comme ça si je casse la tête, une autre peut prendre le relais…

 

 

Et pour les tomates qui font n’importe quoi, voici un exemple :

20190615_093722.jpg

La tige s’agglomère avec la tige florale, la tête disparait.

Le plant arrête sa croissance en hauteur.

J’attends et je vois maintenant sortir deux têtes de ce méli mélo !

 

Je verrais laquelle est la mieux accrochée et la plus vigoureuse, je supprimerai la moins intéressante.

Je pense que ce sera celle sur les fleurs en premier plant qui sera à retirer !

 

J’espère que cet article t’en auras appris et qu’il t’aura montré que la taille de la tomate implique quelques adaptations ainsi que quelques imprévus !

Le tout est de toujours avoir une tête sur le plant.

 

Si je devais tout résumer ce serait avec cette phrase !

 

Si tu as envie d’en apprendre plus je t’invite à me rejoindre.

 

Pour cela tu peux t’inscrire à un club privé, je t’enverrai les articles par mail pour t’aider, tu pourras me poser des questions !

 

C’est ici : s’inscrire.

Tu peux simplement regarder le descriptif !

A tout de suite.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

Laisser un commentaire