Publié par Laisser un commentaire

Comment rendre ses plantes plus autonomes ?

Salut !

Aujourd’hui je vais t’apprendre à rendre tes plants plus autonomes en eau et en nutriments.

 

Ainsi, tu auras plusieurs avantages !

 

Les voici :

  • On a besoin d’arroser moins souvent, voir pas du tout !
  • La plante sait chercher elle même ses nutriments.
  • Les nutriments, qui seront pris en profondeur, seront remontés à la surface.

(Si tu laisses ta plante en compostage de surface tu ramèneras donc les nutriments qui étaient au fond au dessus, ce qui fait une surface plus fertile.

Ce qui aidera tes plants à bien démarrer dans la vie pour les années prochaines !

 

(A condition d’éviter la lixiviation et le lessivage…)

 

Et pour obtenir tous ces avantages, rien de plus simple…

 

Il suffit d’arroser moins, voir plus du tout !

Il y a des plantes qui peuvent se passer d’eau, arroser permet quand même un meilleur rendement car les fruits par exemple se gonflent d’eau… (tomate, courgette, betterave…)

 

Tu auras donc des fruits et légumes plus qualitatifs.

 

On arrose uniquement quand la plante en exprime le besoin.

 

Par exemple quand le feuillage ne se redresse pas le soir.

Un feuillage tombant en pleine journée n’exprime pas un manque d’eau, la plante veut simplement limiter les pertes par évaporation.

 

On évite de trop pousser pour les légumes feuilles, ils ont tendance à monter à graine vite en cas de stress hydrique, et deviennent immangeables !

Donc on apportera en revanche un soin plus grand en terme d’apport d’eau aux salades, épinards, blettes etc.

Pour ces légumes sensibles j’apprécie les oyas.

 

 

Le fait d’arroser peu oblige la plante à faire pousser ses racines en profondeur.

 

C’est là que l’eau reste le plus longtemps, donc c’est un endroit de réserve plutôt stable pour la plante.

Un autre effet est que la plante trouvera également des nutriments sur son chemin en profondeur.

Elle les stockera en elle, en partie dans ses parties aériennes.

Si on met la plante au sol après récolte, on aura donc remonté des nutriments des profondeurs (peu utilisés), en surface. (Là où ils nous intéressent plus.)

 

 

Pour résumer, il faut peu arroser, sauf pour les plantes sensibles.

Et il est même possible de ne pas arroser du tout !

Sauf en serre normalement.

 

Je t’invite à rejoindre le club privé.

Si tu veux une présentation, le club est gratuit, c’est ici : s’inscrire.

 

A tout de suite !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

Laisser un commentaire