Publié par Laisser un commentaire

#11 Plante bioindicatrice : le chiendent.

Voilà une plante aussi envahissante que le bon liseron

 

Ces deux plantes ont leur utilité pour résoudre le problème du sol à un instant T.

 

En théorie le chiendent devrait être clément avec toi si tu prends soin de ton sol !

 

Je vais te dire ce qu’il peut indiquer de ton sol.

 

Je précise de nouveau qu’une plante est indicatrice de quelque chose seulement si elle est majoritaire sur le sol.

Ou bien si tu as 10 plantes différentes mais qui indiquent globalement la même chose, tu pourras en tirer une conclusion.

 

Enfin, le chiendent apparait sur un sol fatigué. 

Normalement sur un sol labouré excessivement, qui est donc déstructuré…

La plante aura donc pour rôle de structurer le sol à nouveau, malheureusement c’est gênant pour les cultures… (Et donc limiter l’érosion.)

 

Le chiendent apprécie aussi les sols ayant des excès d’azote et de potasse, les sols compactés et avec un fort contraste hydrique.

(Enfin ce n’est pas forcément qu’il apprécie mais c’est lui qui tire bien son épingle du jeu sur ce genre de terrain.)

 

Si jamais tu veux t’en débarrasser, il faut soit le remplacer par une plante qui joue le même rôle, soit arrêter de provoquer son milieu de prédilection, par exemple arrêter de travailler le sol…

 

En plus de ça en labourant tu peux casser les rhizomes de cette plante, ce qui la multiplie !

Et cela devient un cercle vicieux pour le cultivateur.

(Ce qui débouche sur l’utilisation de produits herbicides…)

 

 

Les rhizomes sont utilisables en infusion.

 

A demain !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire