Publié par Laisser un commentaire

Comment et pourquoi utiliser l’urine au jardin ?

Salut !

Voilà quelque chose dont il faut parler, d’autant plus qu’en ce moment on passe du temps au jardin…

Comment valoriser son urine ?

 

Ce rejet du corps peut être soit un déchet, soit un engrais.

Au toilette : déchet.

Au jardin : déchet ou engrais ! (Ici déchet = pollution)

 

On voit déjà quelle a tout intérêt à se retrouver au jardin… Mais pas n’importe comment !

 

Avant de te dire comment il faut l’utiliser pour en tirer profit et surtout pour éviter de polluer, je vais te dire ce qu’elle pourrait apporter !

Le pourquoi :

L’urine contient de l’azote et du phosphore en quantité.

 

Deux nutriments nécessaires à la vie des plantes.

A partir de là c’est déjà super…

 

Sauf que c’est encore mieux !

L’azote dans l’urine est sous forme d’ion ammonium NH4+, il est donc directement assimilable pour la plante, cet ion évoluera en nitrate, encore mieux assimilable pour la plante…

 

L’urine est donc un engrais coup de fouet pour les plantes.

 

C’est d’ailleurs le fertilisant le plus employé au monde, appelé urée.

Tu connais maintenant le potentiel de l’urine.

 

Je précise de suite qu’elle ne peut substituer un apport en carbone qui, lui, permettra de maintenir une fertilité sur du long terme, grâce au CAH.

 

Tu vois donc qu’il y a des limites liées à l’utilisation de ce produit organique !

C’est plutôt à utiliser si l’on veut booster quelques plantes, si certaines sont carencées, ou encore revigorer des semis qui sont depuis longtemps dans leur godet.

(Et ont donc consommé les nutriments présents.)

 

Tu peux bien sûr l’utiliser pour tout simplement nourrir tes cultures en supplément.

Pour ça il va falloir savoir plusieurs choses…

 

En excès, l’azote brule les plantes.

Donc trop d’urine sur une plante aura pour effet de la tuer !

 

Pour s’assurer que cela n’arrive pas, il y a des choses à appliquer et/ou à savoir.

Il ne faut pas que l’urine soit pure.

 

 

Pour cela on dilue l’urine : 1l d’urine pour 10l d’eau.

Ainsi on ne brulera rien, on peut baisser ce ratio si le sol est déjà humide, la dilution se fera dans le sol !

 

Ce n’est bien sûr pas très pratique de faire ça si l’on n’a pas mis de dispositif en place…

Si tu souhaites simplement uriner au jardin je te conseille de ne pas insister sur un endroit en particulier et de le faire de préférence sur un sol humide.

 

(L’urine ne sert pas à arroser mais à fertiliser.)

 

C’était la première chose à savoir :

Il ne faut pas utiliser de l’urine pure. (Sauf si l’on disperse partout, sauf si le sol est déjà bien humide, mouillé.)

 

 

La seconde chose à savoir pour ne pas faire d’erreur est qu’il ne faut pas fertiliser en azote un sol nu.

 

Le nitrate ne serait pas retenu par une plante et finirait lixivier dans les profondeurs du sol…

 

Il causerait donc dès lors une pollution dommageable et ne serait même pas utilisé par les plantes…

 

On utilise donc l’urine sur des plantes, pas sur sol nu !

C’est pour la même raison que les agriculteurs sont encouragés (ou obligés je ne sais plus…) à utiliser des engrais vert en hiver.

Ces derniers retiennent les nutriments en eux et évitent donc qu’ils finissent perdus !

C’est la même chose pour notre urine…

 

Pour résumer : l’urine doit être utilisée diluée et utilisée sur un sol couvert de végétaux vivants. 

Ainsi on en tire profit et on n’a pas de problème de pollution…

 

Ensuite si tes plantes n’en ont pas besoin (sol déjà riche en azote, voir les plantes bioindicatrices) il ne sert à rien d’en mettre !

Tu risquerais de tendre vers un excès d’azote, une pollution au nitrate !

 

 

Si tu le souhaites, je t’invite à t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai, chaque matin, un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture saine.

 

Tu auras aussi un accès à un groupe Facebook pour échanger avec la communauté.

 

C’est ici : s’inscrire.

 

Bien sûr : ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage, parce que les mails t’encombreraient plus qu’autre chose…

 

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire