Publié par Laisser un commentaire

Le semis particulier du panais. Comment faire ?

Salut !

Aujourd’hui je vais te parler d’un semis complexe à réaliser…

 

Mais qui vaut la peine d’être fait si l’on apprécie ce légume !

Il est très productif.

 

Il produit une racine tubérisée plus longue qu’une carotte et bien plus épaisse.

On peut le laisser en terre l’hiver, donc pas de travail de conservation, il suffit de pailler.

 

Le feuillage n’est pas comestible.

 

Bref !

Son semis est difficile pour plusieurs raisons.

 

La première n’en est pas une mais est à prendre en compte !

Les graines ne se conservent pas plus d’une année…

 

Ainsi il ne faut pas compter sur de « vieilles » graines pour avoir une bonne levée.

Si l’on souhaite prolonger cette durée de vie on peut les conserver au congélateur, en s’assurant que les graines ne soient pas humides.

 

 

Ensuite, c’est un semis plutôt exigeant sur la préparation du sol…

Il faudra un bon contact entre la terre et la graine…

Pour ça je t’invite à consulter cet article, qui peut t’aider si ton sol n’est pas très meuble :

Comment semer en terre quand on ne travaille pas son sol ? Spécial petites graines.

 

 

Il faudra aussi choisir la bonne profondeur !

Pas trop profond, la graine n’est pas grosse et donc n’aura pas beaucoup d’énergie pour remonter à travers la terre.

Pas trop en surface, la graine subirait le moindre assèchement du sol… Ce qui peut être fatal si elle commence à germer…

 

Pour cela on enfouit à 1cm, prend une règle et regarde : c’est très léger !

 

 

C’est, pour finir, un semis très long à lever.

 

Donc, comme je l’ai dit plus tôt, il faut faire attention à ne pas avoir de coup de sec lors de la levée.

Sinon les jeunes plantules vont se dessécher, et seront hors service… Graine perdue !

 

Il va donc falloir garder ton sol humide artificiellement s’il ne pleut pas, et ce jusqu’à l’apparition des cotylédons.

 

On compte environ 3 semaines pour la levée…

Si tu as un peu travaillé ton sol en surface pour avoir un bon lit de semence, il se peut que tu aies levé la dormance d’adventices !

Ces dernières germeront donc dans ton semis de panais…

 

Je te conseille donc deux choses :

 

 

Pour te résumer le tout à propos du semis de panais, il faut :

Un bon contact terre et semence, une humidité constante jusqu’à la levée, limiter les adventices le temps que les panais puissent s’installer.

 

 

Dernière chose, car j’y pense, il peut arriver de rater le semis.

On peut ne rien avoir, alors recommence mais vérifie la péremption de tes graines.

On peut aussi avoir des panais à des endroits épars, mais regroupés.

 

Pour augmenter sa récolte on peut donc les prendre délicatement et les repiquer plus loin sur la ligne, où rien n’a levé.

Si tu les serres les panais seront plus petits, comme pour des betteraves.

Tandis que si tu leur laisses de la place, ils seront plus gros !

 

Bref, si tu le souhaites je t’invite à t’inscrire au club privé.

 

Je t’enverrai chaque matin un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture saine, locale, quasi gratuite.

Bien sûr, ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage parce que les mails ne te serviraient pas…

 

C’est ici : s’inscrire.

 

Il y a aussi un accès à un groupe Facebook privé, que tu pourras trouver dans ton mail après l’inscription.

 

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire