Publié par Laisser un commentaire

Quelles sont les utilités du bambou ?

Bonjour !

Aujourd’hui je vais te parler du bambou.

 

Peut-être que tu en as, et que tu es plus ou moins satisfait de ton choix, ou peut-être le regrettes-tu !

Ou encore tu pourrais simplement être en train d’hésiter à en acheter…

 

Je vais donc te faire un point général sur cette plante, poaceae.

 

Quand je te parlais de regretter ton choix, c’est parce que le bambou peut se montrer TRES envahissant…

On distingue deux types de bambous : les traçants, et les non traçants (qui s’étalent quand même mais tout doucement et juste à côté.)

 

Les traçants peuvent émettre des rejets à distance du pied mère, ce qui rend leur contrôle compliqué !

Il est conseillé pour ces variétés de mettre des barrières anti-rhizomes, mais l’efficacité n’est pas la même pour tout le monde…

 

Les variétés traçantes sont donc imprévisibles, donc dures à contrôler !

Cependant ce sont celles qui seront les plus rapides à croitre, et donc à fournir les avantages que je vais te détailler…

 

… Maintenant que tu connais le grand désavantage !

Je te précise qu’il ne suffit pas de couper le rejet, c’est quasi increvable…

Pour déloger des bambous il faut y aller à la pioche, avec difficulté, ou à la pelleteuse !

(Et n’oublier aucun bout…)

 

Enfin, je vais te présenter les avantages…

 

Certains bambous sont comestibles.

Lorsqu’ils émettent un rejet, celui-ci est tendre.

On peut donc consommer l’intérieur.

Un massif de bambou peut produire plusieurs centaines de ces rejets par an, bien plus gros qu’une asperge, pour comparer !

C’est donc une source de nourriture increvable, qui préfère tout de même des terrains humides.

 

Je n’ai jamais fait cette culture mais elle peut être intéressante, il faut s’assurer de pouvoir les contrôler !

J’ajoute qu’il faut faire attention à bien couper la base du bambou à plat et pas en biseau…

Sinon en séchant on pourrait s’y empaler !

 

 

Deuxième avantage, la construction.

Les bambous peuvent rapidement avoir un gros diamètre.

Ils produisent de grands bâtons droits, rigides.

 

La production est rapide.

Il suffit de le laisser sécher, et on a un matériau de premier choix pour construire…

 

C’est le truc parfait pour se faire des systèmes de tuteurages bien précis.

On peut aussi en faire des mini tuteurs etc.

 

On peut en faire des palissades, il suffit de le casser dans le sens de la longueur tant qu’il est frais, c’est facile et simple.

 

Si on est fan de sans pétrole, on pourrait même se fabriquer un système d’arrosage avec ça, ou du moins de quoi canaliser l’eau en les plaçant en tuilage.

 

J’oublie surement des utilisations, mais c’est un matériau très pratique, comestible, et trop increvable !

 

Dis moi si tu as des bambous, et que penses-tu d’eux ?

 

Je t’invite aussi à t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai chaque matin un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture : saine et locale.

 

Bien sûr, ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage !

 

C’est ici : s’inscrire.

Après ton inscription tu recevras un mail contenant un lien d’accès au groupe Facebook privé du site.

 

A tout de suite !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire