Publié par Laisser un commentaire

Comment faire un système de tuteurage à double utilité ?

Salut !

Aujourd’hui je viens te parler d’un truc que j’ai fait hier dans mon terrain.

 

A part en serre je devais mettre des tuteurs à la verticale pour tuteurer mes tomates, concombres etc.

Maintenant je me suis fais un système hors serre pour faire ça.

Avant j’étais toujours embêté par la petite taille de mes tuteurs…

 

Parfois le pied de tomate passait au dessus de la hauteur de son support, et il continuait sa croissance vers le bas…

Pas très pratique !

 

Le système que j’ai fait aujourd’hui va de 2.5m à 3m, c’est parce que je l’ai fait en pente.

C’est une hauteur suffisante pour la plupart des tomates, surtout hors serre, pour les concombres et pour des courges.

Mais je n’en mettrai pas car c’est lourd.

 

Bref !

Comment l’ai-je fait ?

 

Deux trépieds, entre eux au sommet une grande branche.

La première utilité va être de pouvoir tuteurer ce dont je te parle depuis le début : tomates, concombres.

Je vais faire pendre des ficelles depuis la barre horizontale en haut jusqu’au sol.

Ensuite je viendrai torsader la plante autours de cette ficelle au fur et à mesure de sa croissance.

 

Avant de t’expliquer la deuxième utilité de ce système je voudrais te parler d’un problème possible.

La barre horizontale va supporter tout le poids des plantes quand elles y seront.

C’est donc important qu’elle soit bien attachée, et pas trop souple !

Sinon elle va plier.

 

Chez moi je l’ai fait avec des branches d’érable recépé de 4m.

C’est un bois très souple…

Alors pour les trépieds c’est pratique, mais pour la barre horizontale moins…

 

Je vais donc aujourd’hui me dégotter une nouvelle grosse branche qui viendra faire pilier au milieu.

C’est la première astuce.

La seconde c’est de réduire la longueur de cette branche, elle sera nécessairement moins flexible.

Et la dernière c’est d’en mettre deux.

Tu en mets une dans un sens, l’autre dans l’autre.

Ainsi tu as un bout plus épais de chaque côté, donc un bout non souple de chaque côté…

 

Il ne te reste plus qu’à solidement les attacher tous les 50cm entre eux.

Le tout sera moins souple !

Pour ma part je fais ça, mais comme j’ai 3.5m de long je dois quand même mettre un support au milieu.

 

J’ai aussi oublié de te préciser qu’il faudra enterrer les trépieds, et le pilier central si tu en mets un.

Compte 40cm, et tasse bien la terre.

 

Chez moi c’est suffisant mais j’ai un sol assez lourd, si ton sol est plus léger, sableux, enterre plus profond.

 

 

Bref, je vais te donner la seconde utilité de ce système.

 

Planter des plantes qui grimpent seules au pied des trois branches du trépied.

 

Je pense aux pois, haricots à rame, fleurs grimpantes, j’en passe.

 

Pour ma part ce sera haricot espagnol, j’espère qu’il ne sera pas trop grand.

Les graines sont issues d’un échange et je n’ai pas de précision sur la variété, pourtant les tailles varient ! Jusqu’à 4m…

 

J’y mettrai aussi peut-être de l’ipomée.

 

 

Si tu as des branches assez longues je te conseille de faire ça et de solidement l’attacher, cela durera plusieurs années !

Tu peux aussi l’adapter si tu ne veux que faire du haricot à rame.

Pour ça j’avais fais un autre article.

 

Si tu souhaites recevoir les articles je t’invite à t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai chaque jour un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture saine et locale. (et économique)

 

C’est ici : s’inscrire.

Bien sûr : ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage parce que tu finirais par te lasser des mails…

Tu auras aussi un accès à un groupe Facebook privé.

 

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire