Publié par Laisser un commentaire

Peut-on encore mettre du BRF ? (printemps)

Le BRF a des tonnes d’avantages… 

C’est le matériau le plus efficace pour augmenter l’humus, avoir un sol vivant, à la texture parfaite !

Il permet de littéralement recréer du sol, c’est long mais ça marche…

Heureusement quand on voit l’érosion actuelle dans les champs industriels…

 

C’est une ressource renouvelable. 

Sa dégradation dans le sol permet de stocker le carbone !

Ce qui n’est pas négligeable en ces temps où le carbone est trop présent dans l’atmosphère, sous méthane, dioxyde de carbone etc.

 

Un humain ne peut avoir un bilan carbone positif que s’il stocke le carbone dans le sol ou dans les arbres, autrement ce n’est pas faisable… On pourrait juste réduire nos émissions…

 

Bref, je voulais te parler des bénéfices, j’en parlerai plus en détail plus tard !

 

Il y a néanmoins un « inconvénient »…

 

La dégradation du BRF (Bois Raméal Fragmenté) demande de l’azote au départ. 

Il sera restitué par la suite, mais il est momentanément pris pour le BRF !

 

On imagine donc bien que cela peut être assez gênant pour nos plantes potagères…

En plein printemps il serait désavantageux qu’elles manquent d’azote !

 

Bien sûr cela s’applique aux adventices et on peut donc s’en servir pour limiter leur pousse fulgurante au printemps.

A partir de là on peut se demander si l’on peut tout de même épandre son BRF sans risquer la faim d’azote…

 

Oui et non !

Non.

Car il peut y avoir faim d’azote…

 

…Oui.

Car le BRF ne pourra pas prendre l’azote du sol s’il se trouve en dehors !

 

C’est évident.

En réalité on a juste une faim d’azote quand on incorpore le BRF dans le sol…

Alors si tu mets le BRF sur un paillis en place, pas de risques !

 

Il y en aurait un si tu mélangeais le BRF au sol, sur les premiers cm.

Donc au printemps :

 

On peut mettre du BRF à condition de limiter au maximum son contact avec le sol !

Sinon je pense que tu peux le mélanger avec des matières azotées afin qu’il prenne l’azote ici et non dans le sol, mais je ne suis pas sûr que cela soit assimilable par les champignons, à voir !

 

Je te parle de ça car je viens de broyer environ 6m cube de BRF de thuya…

Pour le coup le BRF de résineux c’est pas mon truc mais bon, c’était pour gagner de la place.

Je vais mettre ce BRF en paillis sur une bande que je souhaite exploiter l’an prochain, j’essayerai tout de même d’y mettre des fleurs et pourquoi pas des courges qui ramperaient dessus !

 

 

Si tu veux recevoir des nouvelles à propos de ça tu peux t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai chaque matin un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture saine !

 

Par contre ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage.

 

C’est ici : s’inscrire.

 

Tu auras aussi un accès à un groupe Facebook privé.

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

Laisser un commentaire