Publié par Laisser un commentaire

La rotation des cultures (2/2) : Selon les familles botaniques.

Salut !

Aujourd’hui je viens terminer l’article d’hier.

 

Je vais te parler encore une fois des rotations des cultures, notamment selon les familles.

Les plantes sont sujettes aux maladies, ravageurs.

 

C’est comme ça… On peut avoir des variétés résistantes, des précautions etc, on ne peut pas empêcher la venue de maladies à 100% !

Idem pour les ravageurs.

 

Et parmi les facteurs encourageants les problèmes, il y a le fait de cultiver une même plante au même endroit plusieurs années !

Des pommes de terre auront plus de chance d’avoir des doryphores, qui seraient venu l’année d’avant.

Ils passent l’hiver en terre, si au printemps il y a encore des patates à cet endroit :

Elles seront de suite touchées !

 

Il en va de même pour les maladies etc.

En gros, quand un problème est là, même s’il n’est pas devenu pathologique l’année N, il pourrait le devenir l’année N+1 !

(Avec beaucoup plus de chances si l’on cultive au même endroit.)

 

Il apparait donc très clairement que cultiver deux années de suite une plante au même endroit augmente les risques de maladies et de ravageurs.

 

Sauf que c’est plus complexe !

(Mais facile à comprendre)

 

Les problèmes sont souvent attribués à une famille de plante en particulier…

 

Ainsi les maladies qui touchent les solanacées sont globalement les même, idem pour les cucurbitacées et n’importe quelle famille de plantes !

 

Il faudra donc que tu ne cultives pas au même endroit deux plantes de la même famille deux années consécutives.

Par exemple : Pas d’aubergine après des patates, même si l’un est un légume fruit et l’autre légume racine !

C’est bien sûr une règle d’idéal afin de minimiser les risques de problèmes…

 

On peut y déroger, il n’y aura pas nécessairement de soucis, surtout si l’année d’avant rien n’avait été détecté !

 

Car avec les deux principes de rotations que je t’ai maintenant exposé il devient bien plus complexe de faire tourner, surtout si l’on est sur petite surface…

Alors je vais te dire d’essayer de tendre vers ces principes mais une dérogation ponctuelle n’aura pas forcément de grand incident !

 

D’ailleurs la tomate est une plante qui peut normalement être cultivée au même endroit plusieurs années.

Voilà, c’est tout !

En quelques mots, il est préférable d’éviter de cultiver deux années consécutives des plantes de la même famille au même endroit.

 

Le cas des vivaces laisse réfléchir vis à vis de ces rotations, car ceux-ci restent en place, mais ils sont généralement plus résistants et moins gourmands que les annuelles.

 

Si tu le souhaites tu peux t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai chaque matin un mail pour t’aider à produire ta nourriture saine.

 

C’est ici : s’inscrire.

Bien sûr ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage parce que les mails ne te serviraient pas…

 

Sinon, à tout de suite !

Il y a un groupe Facebook pour les membres du club privé, après ton inscription tu recevras le lien d’accès.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire