Publié par Laisser un commentaire

Suite de la patate douce !

(J’ai encore échoué…)

Mais je persévère, je finirai par réussir…

 

Je t’avais parlé de comment faire des plants de patate douce.

La première étape était de faire germer la patate.

 

C’est là que ça a foiré. 

J’avais choisi la méthode suivante :

  • couper la patate (en 6 ici)
  • planter chaque bout dans un terreau, le haut reste apparent et la face coupée est dans le substrat.
  • garder humide, dans une pièce chaude.

 

Puis la patience…

Mais les patates ont ramolli, puis des moisissures sont apparues !

 

Echec.

 

Reste une solution que je n’avais pas tenté : mettre une patate douce simplement dans de l’eau… 

Je précise que j’ai tout de même bien réalisé la première méthode mais que je n’ai pas réussi, je ne serais dire pourquoi !

La patate avait peut-être de l’anti germinant.

 

 

Bref, j’ai mis une patate douce dans un verre assez large, rempli d’eau.

Son cul est donc dans l’eau, c’est la partie la moins pointue de la patate.

 

Cela se voit facilement sur certaines, donc quand tu choisis ta patate fait en sorte de prendre une dont on distingue facilement le côté pointu…

 

Et là, ô miracle !

 

Après 2 semaines les fesses à l’eau, quelques racines apparaissent, elles font actuellement 1 à 2 cm, et grandissent relativement rapidement.

 

 

Sauf que ça fait deux semaines… J’ai changé l’eau presque chaque jour…

Mais le bout commence à pourrir…

J’espère que la patate va se dépêcher de germer, car rien n’apparait en surface.

 

Ensuite, je ne sais plus si je t’en avais parlé, mais j’ai tenté de faire germer des capucines tubéreuses.

Semi réussite ! 

 

J’ai tenté directement deux méthodes : à l’eau, dans du substrat.

 

Celle à l’eau a simplement pourri, celles dans le terreau n’avaient pas fière allure…

 

J’ai pensé à en jeter.

(Histoire de ne pas faire pourrir les autres)

Mais en faisant ça je me suis aperçu que certaines avaient des racines.

 

Donc au final je les laisse, j’espère qu’elles germeront car cette plante est comestible de A à Z, et j’adore manger les fleurs de cette plante !

 

Je te re tiendrai au courant, dis moi si tu as essayé toi aussi les patates douces (ou la capucine tubéreuse.)

A demain !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire