Publié par Laisser un commentaire

Un arbre à avoir : le tilleul

Salut !

Aujourd’hui je te parle d’un arbre, un grand arbre…

Il a une envergure qui peut dépasser les 10 mètres !

 

Donc bon…

Quand je te dis qu’il faut l’avoir, tu te dis peut-être que ton jardin est trop petit… 

Et tu as raison…

 

Mais tu peux garder l’arbre petit, en le taillant sans cesse :

Il faut en faire une trogne. 

 

Tu connais sûrement le tilleul pour ses fleurs, à vrai dire je ne sais pas s’il en fera en trogne…

Mais il a un autre avantage !

 

Ses feuilles sont comestibles.

Jeunes, elles ne sont pas du tout fibreuses…

Elles sont nutritives en plus de ça !

 

 

Donc tu peux te faire des salades, en quantité car il produit beaucoup de feuilles.

Ce qui est le premier point intéressant…

 

Sauf que le tilleul est un arbre !

Donc : du travail une fois pour le planter, pas comme des salades qu’il faut :

semer

repiquer

arroser

récolter

découper et laver.

 

 

Là avec le tilleul tu as juste à cueillir, en général elles viennent de sortir de leur bourgeon, donc elles sont propres.

 

Donc le tilleul produit une nourriture en abondance, sans travail nécessaire, presque.

 

Reste un truc : le maintenir en trogne oblige une taille annuelle.

C’est donc un petit travail, mais cela nous produira du bois, du carbone !

 

On le broie donc, ce qui viendra nourrir le sol, créer de l’humus et tu connais la suite.

 

Je ne connais aucune plante annuelle cultivée qui ait un si bon ratio résultat/effort.

Seules les adventices annuelles peuvent le battre, mais on peut moins les contrôler, pas comme le tilleul !

 

Ecrire cet article me donne l’idée de plus souvent te parler de ces méthodes peu pratiquées mais qui apportent beaucoup de résultat.

 

Si tu veux donc recevoir les prochains articles tu peux t’inscrire au club privé.

 

Je t’enverrai chaque jour un mail pour t’aider à produire ta propre nourriture saine.

 

Bien sûr ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage car tu ne lirais pas les mails, ils t’embêteront plus qu’autre chose !

 

Sinon, c’est ici : s’inscrire.

Tu auras aussi un accès personnel au groupe Facebook privé du site.

 

A tout de suite !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire