Publié par Laisser un commentaire

#5 Idées reçues : la bouillie bordelaise, rien de plus naturel !

Après tout…

Cette « bouillie » est tolérée en agriculture biologique.

 

« Biologique » du coup !

( Au passage je te donne mon avis : je distingue quatre types d’aliments commerciaux.

Bio de circuit court, petit producteur : pas forcément sans produit mais le meilleur sur le marché sans devoir se dénicher son fournisseur bien connu en direct.

Bio de grande surface, généralement emballé dans du plastique et venant du bout du monde… Je suis quasi sûr qu’il y a des produits, et biologique devant respecter la vie : c’est en opposition avec le fait de transporter du bout du monde !

Sans label en circuit court, en direct du producteur… Certains ne veulent pas du label bio tout simplement, sans pour autant utiliser de pesticides.

Sans label en grande surface : le monde de la fraise à l’eau, de la tomate insipide !

Fuis… )

 

Bref, c’est pas l’objet de l’article mais je voulais te filer mon avis ! Après tout n’est pas figé et il y a toujours des exceptions, je parle ici de généralité, applicable à une majorité.

 

 

Cependant, il y a un truc que je peux t’affirmer !

 

La bouillie bordelaise, c’est tout sauf biologique, ça ne respecte en aucun cas la vie !

 

Rien qu’à voir cette belle couleur bleu, il ne faut pas trop lui prêter confiance…

C’est du sulfate de cuivre.

Un produit très long à se décomposer, donc si t’en mets : ça s’accumule.

 

Pas bien grave si ce n’est pas toxique !

Mais ça l’est… 

 

 

C’est un traitement utilisé comme fongicide, donc contre la cloque, l’oïdium, le mildiou !

Toutes ces maladies qui peuvent faire des ravages !

 

C’est une poudre à diluer dans de l’eau puis à pulvériser sur les plantes, le cuivre détruit le champignon.

Génial !

Puis il est possible que tu en mettes sur le sol par mégarde : alors adieu les champignons symbiotiques qui se trouvaient dans le sol !

Adieu les bénéfices pour la plante liée à la présence de mycorhizes…

Adieu au premier chainon de la décomposition de la matière carbonée dans le sol !

 

 

Adieu l’autonomie du sol, bonjour les maladies !

 

C’est clairement le scénario…

Plutôt bon business plan pour les vendeurs de cette bouillie !

 

Alors bien sûr, c’est extrême, mais l’utiliser c’est mettre le premier pied qui te fera tendre vers ce scénario.

 

Alors garde ton argent ! Et accepte de ne pas être maître de tout… Il y a des techniques pour éviter les maladies cryptogamiques.

 

 

Ensuite, tu te dis peut-être qu’il suffit juste de ne pas en mettre sur le sol, mais il s’y retrouvera forcément !

 

Ce produit n’est pas volatile, il ne peut en gros qu’aller vers le sol…

Dès la première pluie, ou bien quand tu vas mettre la plante au sol.

 

Puis ce produit qui ne se décompose que très lentement va se retrouver dans tout le sol…

En premier lieu il ne détruit que les champignons, il ne gêne pas la flore et la faune en petite quantité, c’est ce qui est dit mais je pense que l’absence de champignon a d’autres défaut…

 

Cela doit sûrement impacter sur la faune du sol, donc sur sa flore !

Et l’absence de champignon augmenterait le nombre de limaces.

 

Bref, pas sympa, et ça c’est à faible dose…

 

Si tu en utilises chaque année : le sulfate de cuivre va s’accumuler et là il va plus sérieusement nuire à la vie du sol, et donc nécessairement à la flore.

 

A partir de là tu perds le pouvoir qu’a le sol vivant à entretenir sa fertilité !

Le sol meurt : les plantes deviendront dépendantes d’engrais chimiques, ou organiques, mais directement assimilable…

 

Un petit truc à ajouter au business plan des vendeurs de produit phyto !

 

Enfin voilà, tu as plus à perdre qu’à gagner…

L’utilisation de ce produit est banalisé, on ne se méfie pas assez !

 

D’autant plus que c’est un produit souvent utilisé dans le potager des anciens…

 

Si tu veux recevoir d’autres articles tu peux t’inscrire au club privé.

Tu recevras un article chaque jour pour t’aider à produire ta propre nourriture saine.

 

C’est ici : s’inscrire.

 

Par contre ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage !

(Et que tu penses que cet article, c’est du grand n’importe quoi!)

 

Sinon : à tout de suite ! 

 

Tu auras aussi un accès à un groupe Facebook privé, tu recevras le lien d’accès après ton inscription.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire