Publié par Laisser un commentaire

Comment exploiter l’ombre au jardin ? Quelles plantes la tolèrent ?

Salut !

Aujourd’hui je vais te faire un article qui va t’aider à densifier tes cultures…

 

Une plante produit de l’ombre… 

Si tu ne mets rien à cette ombre, tu perds la possibilité d’augmenter tes récoltes.

Tu as peut-être déjà essayé…

 

Des tomates à l’ombre : peu de fruits !

 

Un bon gros radis noir, ou plutôt ce qu’on attendait de lui : plus petit…

 

Dans tous les cas je te conseille de planter à l’ombre. 

 

 

Tu profiteras quand même de récolte, favorise les plantes entièrement comestibles du coup !

 

Sauf que planter dans l’obscurité est, comme je l’avais dis, plus ou moins bien vécu selon les plantes.

 

Je vais donc te donner grosso modo les plantes qui sont intéressantes à l’ombre.

 

Le premier truc que tu dois savoir c’est que la culture à l’ombre produit des légumes plus tendres, chez les légumes feuilles !

Mais aussi avec des feuilles plus larges, logique pour que la plante capte plus de lumière…

(Elles élargissent moins les feuilles au soleil car plus on augmente la surface foliaire, plus la plante perd d’eau par le biais des feuilles, par évapotranspiration!)

 

 

Bon, les plantes qui tolèrent l’ombre sont celles sélectionnées pour leur production de feuille. 

Salades, mescluns, rhubarbes, épinards etc.

Il y en a plein…

Je pense aussi aux autres légumes dont on consomme généralement la racine, mais dont le feuillage se consomme : navets, radis, betterave etc.

 

 

Rien que ça te permet d’exploiter l’ombre de façon assez variée … Et d’en tirer profit !

Mets aussi des fleurs, capucines, œillets d’inde, cosmos, soucis !

 

 

Voilà.

Ensuite je vais te donner quelques plantes dont on consomme le fruit et qui peuvent se faire à l’ombre, dont on consomme aussi la racine.

 

Tout d’abord, tu peux faire n’importe quel légume qui n’a pas besoin d’arriver à maturité pour être consommé, courgettes (ombre partielle pas totale), navets, carottes etc.

 

Tu peux aussi mettre des variétés petites : radis ronds, carottes.

… Des pois et haricots mangetout, à consommer en jeune gousse.

 

Et pour finir, ne pas oublier d’inclure les aromatiques qui trouvent très bien leur place au pied des tomates et au cœur d’autres plantes ! 

 

J’espère qu’avec ces conseils tu pourras tirer profit de cette zone plus sombre du potager, si tu veux d’autres aides tu peux t’inscrire au club privé.

Tu recevras un mail chaque jour pour t’aider à produire ta propre nourriture saine…

 

C’est ici : s’inscrire.

 

A tout de suite !

(Tu auras aussi un accès à un groupe Facebook privé, tu recevras le lien d’accès suite à ton inscription.)

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

Laisser un commentaire