Publié par Un commentaire

Comment gérer la ronce ?

Salut !

Je vais te donner des pistes pour gérer la ronce sur ton terrain si tu la trouves envahissante !

Elle pique…

Elle repousse toujours…

 

Mais bon : 

Elle fournit de bonnes mûres…

Elle fournit un BRF de qualité…

Elle attire des auxiliaires !

 

 

Tu l’as peut-être déjà fait : couper la ronce infiniment.

Mais elle est revenue plus forte qu’avant !

Et encore plus ramifiée…

 

Alors :

Je vais te montrer qu’il y a du bon dans cette plante détestée, mais aussi te dire comment t’en débarrasser si elle se montre trop embêtante !

 

Je t’ai déjà cité ses atouts plus haut, j’ajouterai qu’on peut faire des cordes avec les tiges et consommer les jeunes pousses… (après épluchage !!!)

 

Donc en bref; plein de bonnes choses…

Malheureusement pour elle, elle pique et elle pousse partout dès qu’elle se plait ! En plus du fait de repousser toujours.

 

Alors pour t’en débarrasser : 

  • Tu retires toute la souche. Facile sauf si elle pousse dans une haie (comme souvent)
  • Tu coupes le plus près possible de la base, plusieurs fois.
  • Tu coupes au moment où elle est en fleur. C’est là qu’elle est la plus faible, enfin qu’elle a le moins d’énergie dans ses racines pour repartir si tu coupes !

 

R.I.P.

 

Je t’en ai dit assez pour la tuer, bien sûr le débroussaillant fonctionne mais pas du tout écolo !

 

Maintenant que je t’ai dit comment la tuer, je vais t’encourager à la garder !

Elle a plein d’avantages et j’ai trop lutté contre elle, je vais maintenant l’accompagner à certains endroit.

 

Surtout parce qu’elle attire les auxiliaires qui travaillent pour moi au potager.

 

Et aussi parce qu’au plus tu la coupes, au plus elle fera d’épines ! 

 

Donc si tu la laisses pépère tout le temps, elle piquera moins.

Sauf qu’elle sera toujours envahissante, alors il faudra la guider sur le grillage.

 

En l’empêchant de se marcotter partout !

 

Parce que la ronce se propage, par semis, mais aussi par marcottage.

Elle « envoie » sa tige qui fera de nouvelles racines à son bout quand il aura touché le sol, et ainsi de suite une nouvelle tige apparaitra etc.

 

Donc le plan si tu veux les garder pour bénéficier de leurs avantages :

Garder celles le long du grillage et les faire courir dessus, sans les laisser se marcotter. 

 

Dernière précision, elles feront des mûres sur une tige dédiée aux fleurs.

Une fois que les fruits ont été fait cette tige mourra et tu pourras la couper, car elle n’est pas très guidable et forme une touffe !

 

J’oubliais aussi : tu peux faire des infusions avec les feuilles !

C’est très bon, en plus de l’être pour ta santé.

 

Généralement les choses bonnes pour la santé sont celles qui sont facilement accessibles et au plus c’est dur à obtenir, au plus c’est mauvais !

(Coca : dur = mauvais, ortie : facile = excellent, riz complet : facile = excellent, riz blanc : plus difficile = moins excellent !)

 

Voilà je tenais à te partager ça !

Le potager du fainéant regorge donc de meilleures choses !

 

Si tu veux recevoir d’autres petites leçons tu peux t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai un mail chaque jour pour t’aider à produire ta nourriture saine et locale.

 

C’est ici :  s’inscrire.

 

A tout de suite !

Tu auras aussi un accès, que tu recevras par mail, à un groupe Facebook privé.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

P.S. : Facebook  a bloqué mon URL, si tu peux partager le site auprès des gens que tu connais pour m’aider ce serait un bon échange contre les mails que je te fais ! 

Une réflexion au sujet de « Comment gérer la ronce ? »

  1. […] Je t’en avais parlé ici : Comment gérer la ronce ? […]

Laisser un commentaire