Publié par Laisser un commentaire

#5 Plante Bioindicatrice : le chardon (le vilain pas si vilain !)

Salut !

Aujourd’hui je vais te parler du chardon…

 

Pour bien commencer je tente de t’apprendre un truc : c’est le descendant de l’artichaut. 

 

Tu peux regarder ses fleurs l’été, elles ressemblent au cœur de l’artichaut, et si tu l’écrases (attention aux pics) ça sent l’artichaut.

 

A part ça…

Comment pourrait-on l’aimer ?

 

Il pique fort, même à travers les pantalons.

Il a une grosse racine pivot, donc très dur à arracher et si on le coupe, il repousse…

Il se sème à une vitesse folle si bien qu’on peut en être envahis…

 

 

… Seulement si ton sol est fait pour lui !!

 

Et un sol fait pour le chardon, c’est le genre de sol qu’on n’a pas sur sol vivant, qu’on ne mouline pas au motoculteur !

En fait le chardon regroupe plein d’espèces de genre différent, celui dont je vais te parler est celui qui s’incruste dans les cultures…

 

C’est la cirse des champs.

Elle apparait sur les sol tassés, mais tassés à cause d’un sol complètement destructuré !

Avec un motoculteur, ou les outils agricoles des champs, comme la herse rotative.

 

Elle a une préférence pour les sols qui ont reçu de l’engrais azoté, ce qui bloque le phosphore dans le sol.

 

En bref pour ne jamais voir cette plante ne met pas d’engrais sur ton sol et évite de trop le travailler !

 

Si un jour elle apparait, tu peux soit attendre qu’elle résolve le problème du sol, soit tu peux prendre les devant.

 

Tu vas apporter du carbone au sol par le biais de bois, de brf.

Un bon paillage aussi…

 

Et utiliser des plantes à racine pivotante tubérisées

Elles vont structurer le sol.

 

Débloquer le phosphore se fera en faisant vivre ton sol.

Donc on n’y touche plus et on favorise la diversité et le paillage !

 

Je te parle de cette plante car j’ai déjà eu à faire à elle sur une parcelle où le motoculteur est passé, et c’est impossible de lutter contre.

Soit tu fais son travail et elle s’en ira soit tu la laisse faire le travail et elle finira par partir. 

 

C’est très simple, mais pas facile à accepter pour certains…

 

Si tu veux recevoir d’autres articles tu peux rejoindre le club privé.

Je t’enverrai un mail chaque jour pour t’aider à produire ta nourriture saine.

 

Tu auras aussi accès à un groupe Facebook privé.

 

C’est ici : s’inscrire.

Ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage !

 

Sinon, viens et tu recevras le lien d’accès tout de suite après ton inscription.

Dès demain tu recevras ton premier mail.

 

A tout de suite !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

Laisser un commentaire