Publié par Laisser un commentaire

Faut-il pailler toute l’année ?

C’est une question qu’un membre du club privé m’a posé hier…

 

On te dit que le paillage est nécessaire pour la vie du sol !

On te dit qu’un sol nu c’est un sol battu et lessivé par la pluie !

Un sol cuit par le soleil…

 

C’est comme si on te mettait nu dehors…

Le paillage c’est ton habillage… 

Ton chapeau contre le soleil.

Ton chapeau contre la pluie.

Ton écharpe contre le gel.

 

Il te protège de tout !

Cependant tu te demandes peut-être s’il faut pailler toute l’année…

 

En été, il est évident que oui.

On veut retenir l’eau, éviter que la vie ne se sauve en profondeur face au zénith du soleil…

Et que toute cette terre dure comme du béton ne se fasse frapper par les orages de l’été !

 

En automne, c’est dépendant de facteurs…

 

En automne si tu te découvres : tu as froid.

Mais si tu es dehors et que tu ne te découvres pas en rentrant et qu’il a trop plu : tu tombes malade !

 

C’est EXACTEMENT la même chose pour ton sol… 

L’automne est la période de chute des feuilles. Le sol tend donc naturellement vers un paillage général.

Bien sûr ce n’est pas le cas car nous avons coupé les arbres…

 

Mais en automne le paillis permet de garder l’inertie thermique du sol de l’été pour une période plus fraiche.

C’est donc un point positif.

 

Cependant !

Si ton sol a tendance à beaucoup retenir l’eau. (Très argileux)

Et qu’il pleut beaucoup…

Il vaudrait mieux que l’excès d’eau puisse s’en aller !

Et le paillage a pour rôle de limiter les pertes d’eau…

 

Donc dans cette situation : il vaut mieux limiter le paillage. 

Je n’irai pas jusqu’à dire de le retirer, mais juste garder une couche pour amortir la pluie pour éviter qu’elle ne batte le sol.

Bien sûr tu suis cette logique tout l’hiver !

 

Puis arrivera le printemps.

Il est humide aussi… Donc toujours le même principe.

 

Sauf qu’au printemps, le sol a une inertie thermique aussi…

Il est froid.

On veut le réchauffer !

 

Le paillage étant isolant, il empêche le réchauffement. 

Tu peux donc le retirer à cette période pour laisser le sol se réchauffer.

Mais fais le quand tu es sûr que ça sera le cas, et ce n’est pas non plus nécessaire…

 

Pour ma part je laisse le paillage, je n’ai pas le temps de faire ça.

 

Il y a aussi une petite contre indication au paillage pour l’oignon, l’ail et l’échalotte qui ne sont pas fan des excès d’eau…

Du coup j’évite de mettre trop de paillage pour celles-ci car j’ai un sol qui retient bien l’eau, tu peux les cultiver sur de légères buttes pour que l’eau s’évacue par différence de potentiel.

 

Je t’ai dit ce qu’il fallait… 

Sauf que bon… 

 

J’ai du mal à laisser un sol à nu !

Il vaut donc mieux éviter.

En gros on évite le paillage pour réchauffer le sol et pour éviter l’excès d’eau.

Il y a d’autres solutions !

 

Pour l’excès d’eau :

Utiliser un couvert végétal vivant, les racines absorberont l’excès d’eau en ayant le rôle de paillage à la fois. 

 

 

Pour le réchauffement :

Cultiver à proximité de roches noires, utiliser du compost qui va chauffer de par sa décomposition qui produit beaucoup d’énergie grâce aux bactéries.

 

Les roches noires captent bien l’énergie solaire et la distribuent dès que la température extérieure est inférieure à la leur.

 

 

 

Si tu veux d’autres conseils tu peux rejoindre le club privé.

Tu auras un mail chaque jour.

Un accès à un groupe Facebook et tu pourras bien sûr me poser des questions auxquelles je répondrai dans des articles !

 

Ne viens pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage !

 

Si tu es intéressé, c’est ici : s’inscrire.

 

A tout de suite.

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire