Publié par Laisser un commentaire

Comment j’ai échoué la culture de la patate douce ? Et comment j’ai appris de mon erreur…

J’ai un secret inavoué !

J’ai tenté de cultiver des patates douces l’an passé…

Et : j’ai récolté deux patates douces de cinq centimètres !

 

Honnêtement je n’avais jamais pensé à mon erreur.

Tu risques même de la faire si tu penses qu’on s’occupe d’une patate douce comme d’une pomme de terre.

 

Pour faire des pommes de terre, on fait germer la patate et on plante ensuite la patate germée…

 

Moi je me suis naïvement dit :

« Pour faire des patates douces, on fait germer la patate et on plante ensuite la patate germée… »

 

J’ai donc fait ça.

Le plant ne poussait pas beaucoup une fois en terre…

Et au moment de la récolte : pas moyen de trouver de nouvelles patates (à part les deux minuscules)

 

J’ai donc compris que j’avais fait n’importe quoi…

 

On ne doit pas planter la patate douce germée, mais bouturer le germe pour le planter ensuite.

Ainsi la patate n’a pas déjà atteint son objectif « constituer des réserves » !

 

Elle tente donc de l’atteindre et se donnera pour faire les plus grosses patates possibles…

 

(Tant que j’y pense, la pomme de terre fait partie de la famille des solanacées et la patate douce de la famille des liserons, les convolvulacées. Donc pas pareil pour la culture, les maladies etc.)

 

Donc la première étape pour ne pas faire mon erreur est de ne surtout pas planter la patate douce qui te servira à fabriquer des germes.

Tu dois faire ceci : 

  • Faire germer.
  • Couper les germes une fois qu’ils ont quelques feuilles.
  • Les bouturer.
  • Laisser grandir.
  • Planter en terre une fois les risques de gel passés.

 

C’est TRES simple : la patate germe facilement.

Il parait que les boutures sont faciles à réaliser.

 

Il y a juste un petit bémol !

Tu dois anticiper.

 

Ces étapes sont simples, oui, mais elles sont longues.

Il faut s’y prendre au moins deux mois avant la mise en terre !

Donc idéalement en février environ…

 

Moi j’ai réalisé la plantation des patates douces hier après-midi tranquillement.

(L’odeur du terreau me manquait)

 

Oui nous sommes en janvier, mais la patate douce étant une réserve d’énergie j’espère pouvoir récolter plusieurs boutures par plant de patate !

 

Voici le travail :

20190105_203903.jpg

Onze morceaux.

Donc minimum onze plants si je gère !

 

Il faut mettre tout ça dans une salle chaude et lumineuse et garder le substrat humide.

Compter minimum 3 semaines pour la germination.

Compter encore minimum 3 semaines pour que la bouture soit correcte.

 

Ainsi on a un plan prêt à attaquer la saison en profitant le plus vite possible du soleil car dans notre pays la saison chaude est plus courte que dans les pays d’où la patate douce est originaire, l’Amérique !

 

Voilà je t’en ai dit pas mal. Je ferais suivre l’avancée de cette expérience dans d’autres articles, en attendant tu peux faire le même chez toi.

Rien de compliquer à couper une patate douce et la mettre dans du terreau.

(J’ai mis le terreau dans une terrine de semis)

 

Si tu veux être tenu au courant de l’avancée de mes patates douces, je te propose de rejoindre le club privé.

Tu recevras ainsi un mail chaque jour pour t’aider à avoir un potager productif qui te fournira en nourriture saine, avec le moins d’effort possible.

 

C’est ici : inscription. 

 

Tu auras aussi un accès personnel au groupe privé facebook du site.

 

En cliquant sur le lien tu arrives sur la page pour t’inscrire et après avoir cliqué sur inscription tu vas recevoir le lien d’accès au groupe.

Dès demain tu recevras tes premiers mails.

 

A tout de suite !

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire