Publié par Laisser un commentaire

La problématique du paillage…

Le problème est simple.

Sa résolution plus difficile.

L’article est plutôt court. Demain je te posterai les solutions, plus longues mais intéressantes !

 

Imagine un peu ! 

 

 

Tu pailles.

Nous paillons.

Tout le monde se met à pailler…

 

Sauf qu’aujourd’hui…

Une bonne partie des gens n’est pas autonome en mulch et a besoin d’une production extérieure…

 

En foin, en paille, en brf etc.

Si tout le monde paillait (même les agriculteurs), il n’y en aurait plus pour tout le monde…

 

 

En effet : on cultive pour produire de la nourriture, pas du paillage… 

Alors on peut piquer des feuilles dans les forêts.

 

On peut aussi utiliser la tonte de son jardin. (Mais on appauvrit alors toute sa pelouse)

On peut utiliser les feuilles de ses haies. (Mais même problème)

On peut broyer les tailles. (Idem sauf que ça : ça va… Car d’habitude ça finit en déchetterie ou brûlé, comme les feuilles en fait.)

 

Le système potager est donc dépendant d’intrants pour garantir sa fertilité. 

 

C’est à ça que se résume le problème…

Aujourd’hui ce n’est rien, moins d’un pourcent des terres sont paillées.

Mais si tout le monde s’y mettait : ce serait un réel problème… On aurait des terres nues !

 

Même si tu enrichis ton potager avec des éléments organique venant de chez toi, tu ne fais que déplacer la richesse de ton terrain vers un point de concentration…

 

La solution viendra demain.

Tu peux t’inscrire au club privé si tu veux la recevoir dans tes mails.

Inscription.

 

La solution est simple ET facile à appliquer.

A demain !

En t’inscrivant tu recevras un mail chaque jour et un accès au groupe facebook privé du site.

Après ton inscription tu recevras un lien pour y accéder. 

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire