Publié par Laisser un commentaire

Comment conserver ses légumes au moins un an ? (en gardant les nutriments!)

Aujourd’hui je t’explique comment conserver tes légumes…

Pendant 1 an !

Sans perdre tes nutriments…

 

Belle promesse.

 

Notre communauté l’affirme :

Une bonne part d’entre nous cultive des légumes…

Pour avoir une nourriture de qualité !

 

Donc sans pesticides, mais aussi pleine de vitamines ! (Vivante)

 

 

Mais aujourd’hui qui dit conserver dit pasteuriser ou congeler (puis cuire) …

Pas (du tout du tout) intéressant.

 

Comment pourrions-nous obtenir des nutriments en hiver, là où la nourriture se fait rare ?

 

Il faut conserver sans détruire l’aliment.

 

Inévitablement : il va se faire attaquer par toutes sortes de levures et de bactéries…

Il ne serait pas consommable malheureusement car on est sensible à certains micro-organismes … qui pourraient nous tuer !

 

 

Cependant, nous avons appris à créer un milieu de prédilection pour certaines bactéries : inoffensives pour l’Homme.

 

Et j’ajouterai même bénéfiques…

Ce sont des bactéries probiotiques.

En opposition à antibiotique qui signifie contre la vie : celles-ci sont pour la vie !

 

Magnifique.

 

On garde les nutriments ! En plus de se fournir un apport en bactéries bénéfiques…

 

Tu connais peut-être déjà, (ou pas) mais c’est la lactofermentation.

 

On sait produire un environnement propice au développement des bactéries qui assurent cette fermentation !

Salé et sans oxygène. (Anaérobie)

 

Je ne te fais pas un tuto, il y en a qui le font bien mieux que moi !

Moi je veux te montrer l’intérêt de cette méthode pour jouir un maximum de ce que tu peux tirer de ton jardin…

 

Ce serait presque un crime de détruire tout le potentiel nutritif de tes récoltes… 

Surtout quand on sait à quel point les aliments vendus aujourd’hui sont dénués tant de saveur que de valeur nutritive.

 

 

Alors renseigne toi.

En gros, tu vas priver ton aliment d’oxygène.

Tu vas le mettre dans un milieu salé :

Là tu as deux techniques car il te faudra du jus.

 

Si l’aliment est riche en eau : tu fais une osmose avec du sel. La masse du sel doit être de 1% de la masse des aliments.

L’osmose est un principe physique qui équilibre, ici, l’eau en quelque sorte entre plusieurs corps.

(Je crois que c’est grâce à ce principe que nos cellules peuvent assimiler les minéraux.)

Comme le sel est sec, il va prendre l’eau des aliments. Tu auras donc un jus et n’aura plus qu’à mettre dans un bocal hermétique, par exemple, en tassant bien pour retirer l’air au fond.

 

Si l’aliment est pauvre en eau : on utilise une saumure concentrée à 3% en sel.

Et même principe pour la suite.

 

Il existe aussi des jarres de fermentation avec un joint en eau. C’est plus durable, mais aussi plus gros.

 

Au passage, c’est grâce à ce procédé qu’on produit la choucroute !

 

Pour ma part je commence seulement la lacto mais c’est TRES simple.

 

Donc je t’en ai expliqué l’intérêt…

Je l’ai fais pour sauver des légumes du gel.

 

En plus, c’est rapide à faire ! 

Le sel, c’est pas cher.

Le prix des bocaux est raisonnable pour l’usage.

 

J’ai tout de suite pris une passion pour cette méthode.

Cela apparait maintenant comme évident d’utiliser ces techniques…

 

Comment faisait-on avant sans frigo ?

Tu sais la réponse !

 

Et je suis tellement mordu qu’on ne m’arrête plus d’ailleurs en poursuivant sur le sujet des aliments fermentés :

Je suis tombé sur le Kéfir et me suis décidé à essayer.

Je suis donc à la recherche de graines de Kéfir de fruit.

 

Bref !

La lactofermentation permet d’augmenter le potentiel nutritif des bons légumes (ou fruits) que tu produits ! 

Elle permet aussi de garder longtemps les produits que tu n’as pas consommé de l’été afin de garder des nutriments en plein hiver. 

C’est aussi au passage une façon de conserver sans trop d’effort des aliments… Surtout quand on voit le gaspillage qui a lieu actuellement dans le monde !

 

Si tu veux apprendre à jardiner afin de pouvoir remplir tes bocaux de lacto…

 

Tu peux rejoindre le club privé, ce n’est pas fait pour les gens qui n’aiment pas jardiner !

En revanche, si tu aimes : bienvenue !

 

Après t’être inscrit, tu recevras un mail chaque jour pour t’aider à lancer ton potager, je pourrais répondre aux questions qui me sont posées…

Tu auras aussi accès au groupe Facebook du club.

C’est une petite communauté de gens qui se ressemblent !

 

C’est ici : Inscription

 

Après ton inscription tu recevras un lien d’accès au groupe.

A tout de suite !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

Laisser un commentaire