Publié par Un commentaire

#1 plante bio-indicatrice : le chénopode.(comestible en plus)

C’est une plante assez envahissante !

Plusieurs dizaines de millier de graines par plante…

 

Toutes ne sont pas viables bien sûr.

Mais il en reste un paquet !

 

Dès que la plante se plait quelque part : elle s’y implante vite et facilement…

Nous, on sait où elle se plait.

Donc je vais te le dire.

 

Tu en as peut-être déjà été envahis.

Si oui, tu sais à quel point c’est dur de s’en débarrasser…

J’ai choisis de vivre avec, je la coupe juste de temps à autres quand je marche dans le jardin… Histoire qu’elle ne monte pas en graine !

 

En plus tu peux la manger…

 

Enfin bref,

Elle se plait dans les terrains atrophiés !

 

Comme on sait où elle se plait, et qu’elle sait se reproduire assez vite :

On sait que quand elle est là, c’est que le terrain est riche en azote.

 

C’est une plante nitrophile !

De nitrate, contenant de l’azote.

 

Bref.

Si tu en trouves beaucoup sur ton terrain, cela veut juste dire que ton sol est riche en azote.

Ce qui te permet de déduire d’autres choses !

Comme :

 

Ton terrain n’est pas en faim d’azote, bon à savoir si tu as déjà mis du BRF dessus ou encore si tu hésites à mettre des plantes fixatrices d’azote.

Comme c’est riche en azote, je pourrais cultiver des courgettes par exemple, qui sont gourmandes. Ou tout simplement laisser le chénopode. Comme je te l’ai dis dans cet article, les plantes bio-indicatrices règlent le « problème » du terrain : Nouvelle série ! Les plantes bio-indicatrices. Ou comment connaître un sol sans en voir la couleur ?

 

Je met problème entre guillemets parce que ce ne sont en réalités pas des problèmes…

On va justement trouver les plantes qui se plairont dans le sol que l’on diagnostique !

Cet article est assez court : peu de choses à dire !

 

Je te le résume :

 

Le chénopode indique un terrain riche en azote, ou matière organique, ce qui te permet de savoir que tu peux cultiver des plantes gourmandes.

Et donc que tu n’as pas non plus un besoin urgent de placer des apporteurs d’azote, comme les haricots ou les fèves par exemple !

 

Les plantes qui indiquent la même chose sont aussi nitrophiles.

 

On retrouve par exemple l’ortie, les pissenlits ou encore le gaillet.

Si tu les trouves en quantité sur ton terrain, cela a une signification !

 

Si tu veux que je te présente d’autres plantes bio-indicatrices, tu peux t’inscrire au club privé.

Tu bénéfieras également d’un mail chaque jour pour t’apprendre à lancer ton potager !

 

Même si tu ne connais encore pas grand chose.

Au moins tu as tout à apprendre.

 

Bref, tu peux t’inscrire, mais pas si tu n’es pas intéressé par le jardinage.

 

C’est ici : https://mailchi.mp/3617d7a75b02/commentbiojardiner

Tu auras aussi un lien pour rejoindre un groupe Facebook, que tu recevras après ton inscription.

 

A tout de suite et à demain.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « #1 plante bio-indicatrice : le chénopode.(comestible en plus) »

  1. […] Et elle indique aussi un fort contraste hydrique ainsi qu’une forte chaleur estivale, comme le chénopode. […]

Laisser un commentaire