Publié par 7 commentaires

Eco(n)logie ! (Son hypocrisie…)

Je vais te montrer pourquoi on est sacrément mal barré !

Pourquoi les gens n’ont aucune aide pour faire changer les choses ?

 

Tu as sûrement envie de mener ton petit combat !

Peut-être que tu fais bien le tri des déchets… Peut-être même que tu choisis de limiter ta consommation en emballage plastique. Certains l’ont déjà supprimé !

Mais le système n’est pas fais pour les gens comme toi.

 

Alors, on te dis : « le système change ! La société reflète les personnes qui la composent… Le changement doit donc venir de chaque individu ! »

 

C’est vrai que le changement doit venir des individus.

C’est vrai que la société change, trop lentement.

 

Mais le problème : c’est qu’on n’a rien compris ! 

 

On veut toujours consommer autant. Les gens veulent juste consommer sans impacter l’environnement, histoire de pouvoir consommer plus longtemps !

Donc on cherche des solutions…

 

Dieu merci :

Voilà l’éolienne.

A changer après 20 ans…

 

Voilà le panneau solaire.

A recycler après 20 ans, on ne sait pas comment !

 

Voilà les centrales hydrauliques.

Juste de quoi allumer des ampoules, et ravager les écosystèmes présents autours de nos cours d’eau.

 

C’est vrai, on produira une énergie à partir de ressources inépuisables…

Mais ce n’est pas sans impact !

 

Quand je vois les images du futur vert : 

 

Des villes propres.

Quelques arbres, tous identiques puisque bouturés. (Quoi que… On les coupe pour la 5G)

Des villes sur la mer.

Des voitures volantes !

(La voiture électrique c’est du pipot aussi au passage, pour qu’elle soit positive pour la terre, il faudrait rouler au moins 500 000km avec pour que l’impact de la batterie sur l’environnement soit rentabilisé ! Sans compter qu’il faudrait l’alimenter à l’énergie verte)

 

 

Ce que je ne vois pas : 

La nature sauvage.

Je ne sais pas où ils ont mis les animaux… (dans des zoo et en cryogénisation j’imagine)

 

J’ai la mauvaise impression que les avancées écologiques proposées ne sont là que pour rendre l’homme indépendant de la nature !

Deviendrions nous des dieux ?

 

Il y a moins d’un mois j’ai vu aux informations que les scientifiques cherchaient des moyens pour limiter le réchauffement climatique : parmi l’un d’eux, placer de géants écrans dans le ciel pour réfléchir les rayons du soleil qui nous réchauffent…

 

Trop drôle !

Je n’imagine pas le coût de production pour l’environnement, et pour l’humain…

ET TOUT CES EFFORTS POUR POUVOIR CONTINUER LA CONSOMMATION !

Tout ces efforts pour de la croissance, de l’oseille quoi, pas la plante…

 

On cherche des solutions irréalisables.

Rien ne bouge réellement.

Le climat continue de se réchauffer, et les gens de consommer de l’inutile qui finira au fond d’une garde robe, à la poubelle, ou encore mieux dans la nature !

 

 

Mais bon, ce n’est pas vraiment leur faute et pas la tienne si tu en fais partis !

La faute est à ceux qui connaissent les cordes de la psychologie, et les utilisent sur tout le monde…

 

A côté de ça, ceux qui font des efforts pour préserver la nature : le font pour rien !

Tant qu’on voudra consommer, on continuera à détruire et à vouloir s’approprier le monde.

 

On oublie que nous ne sommes qu’une espèce animale soumise aux même lois que les autres.

Notamment la sélection naturelle.

 

Si l’on continue sur cette lancée, on court à notre perte et à la disparition de notre espèce, un simple ajustement comme la nature le fait depuis qu’elle existe.

On aura sélectionné les espèces les plus résistantes qui continueront de perdurer après notre disparition.

 

La nature se portera mieux sans nous ! On dit des renards et des coyotes qu’ils sont invasifs… Nous ne sommes guère mieux.

 

La seule option que je vois, et je fais sûrement des erreurs, c’est que soit l’homme adapte son comportement pour entrer dans un modèle viable sur le long terme.

Qu’il se mette à s’inclure dans la nature, ne pas croire qu’il est au dessus et que tout lui appartient…

Qu’il réfléchisse à chacun de ses actes !

Je regrette beaucoup chaque acte négatif, essaie de faire du mieux que je peux, mais aujourd’hui vivre sans déchet signifie vivre hors de la société… Hors nous sommes des animaux sociaux !

 

Soit l’Homme disparaît, ou régresse énormément. Et nous ne serons qu’un essai de la nature… Au long terme la sélection naturelle tend vers un équilibre parfait. En sois, nous avons été destructeur, les premières espèces à être passées à la trappe étaient les plus faibles.

 

Nous avons donc été un catalyseur par rapport au processus de sélection naturelle en favorisant la disparition des faibles, et la survie des forts.

 

Comme je te l’ai dis : le système n’est pas fait pour provoquer le changement, il n’est pas accessible aux gens sans trop d’effort.

Alors j’ai une proposition à te faire si tu veux contribuer pour la vraie écologie, et il ne t’en coutera aucun effort !

 

Partage ce texte.

Parce qu’il y a urgence.

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

P.S. : Le jardinage permet de redonner vie aux jardins qui ne sont que de l’herbe. C’est déjà positif. Mais il est nécessaire de retrouver des espaces sauvages pour que la faune se la réapproprie. Moi je t’apprend à jardiner, tu tires bénéfice d’un jardin en devenant plus autonome en nourriture locale et saine, en plus d’aider la vie…

 

7 réflexions au sujet de « Eco(n)logie ! (Son hypocrisie…) »

  1. Coucou. Sur cela mon point de vue c’est surtout qu’avant d’enquiquiner les gens sur ce qu’ils consomment pour que ce soit « responsable » faudrait avoir le pouvoir d’exiger des grandes entreprises qu’elles produisent « responsable » dès le départ de la chaine de fabrication, c’est elles les principales responsables de tout ce qui est problèmes écologiques depuis 200 piges après tout pas les 99% de pauvres clampins qui subissent leur pouvoir. La moitié des ressources de la planète appartient à quasi tout le monde, l’autre a 8 gros milliardaires, comment faire pour s’en sortir au niveau des problèmes écologiques et sociaux? Pour moi c’est évident : Reprendre les ressources à ces voleurs qui se les ont accaparés pour les collectiviser par des luttes à la fois écolos et sociales. Heureusement ces idées encore radicales il y a peu font de plus en plus sens pour une majorité de gens et sont entendus de quasi tous aujourd’hui. Maintenant qu’on connait la solution « il y a plus qu’à » comme on dit. Ceci dit l’homme gros pollueur parasite des écosystèmes? L’homme blanc bourgeois sans aucun doute, les autres je vois pas bien en quoi, c’est un problème de politique plus que d’espèce pour moi, je te donne un exemple tu connais sans doute le rôle écologique de l’Amazonie comme poumon vert de la planète…jusqu’à il y a peu on le croyait du à son caractère de forêt « vierge » « inexplorée »…puis on a découvert récemment que des peuples locaux avant la colonisation étaient nombreux à y vivre et ont laissé des traces écologiques de cela…qui montrent qu’ils ont beaucoup favorisé la diversité des écosystèmes et que la force de l’écosystème amazonien leur devait beaucoup…et que sa destruction était très liée à la destruction de ces peuples et de leurs modes de vie traditionnels. Cela c’est le colonialisme dont il faut sortir aussi pour sortir de la monoculture industriel agricole et de tout les soucis que cela cause à mon avis. Tiens d’ailleurs je vais finir mon pavé sur ce que tu remarquais de la peur de la nature « sauvage » (terme à peine raciste hein quand on y pense) chez nos écologistes blancs urbains modernes et tout le tralala, en y répondant par une citation à mon avis à méditer que tu connais peut être :
    « Les vastes plaines ouvertes, les belles collines et les eaux qui serpentent en méandres compliqués n’étaient pas « sauvages » à nos yeux. Seul l’homme blanc trouvait la nature sauvage, et pour lui seul la terre était « infestée » d’animaux « sauvages » et de peuplades « sauvages ». A nous, la terre paraissait douce, et nous vivions comblés des bienfaits du Grand Mystère. Elle ne nous devint hostile qu’à l’arrivée de l’homme barbu de l’Est qui nous accable d’injustices insensées et brutales. »
    Standing Bear, chef Lakota (Sioux).

    1. Super commentaire je suis entièrement d’accord ! Je vise les mêmes personnes en parlant de ceux qui connaissent la psychologie…

  2. Oui je me doute, bonne journée et ne t’inquiètes pas trop tout se paye un jour et c’est gens là finiront par recevoir le retour de bâton qu’ils méritent de notre part…qui sait peut être même que d’une certaine façon ça a déjà commencé? Bon jardinage!

    1. Ça ne va pas assez vite si ça a commencé … Et pas assez de monde (je pense) ne serait prêt à faire des efforts !

      1. Oui je sais mais ça s’accélère et ça ne peut que continuer dans ce sens là vu les circonstances.

      2. Rester optimiste me semble important sur ce genre de questions vu que c’est ce qui permet d’avancer, les discours de catastrophisme écologique ou de « les gens sont nuls alors ça ne bouge pas » ça me semble geler les choses, j’ai l’impression que c’est en se faisant mutuellement confiance qu’on parviendra à refaire tourner le monde rond.

Laisser un commentaire