Publié par Un commentaire

Oyas, oyas, brave homme…Aujourd’hui je t’apprends à arroser sans mouiller ton sol en surface !

On t’a toujours dis : l’eau, ça mouille !

 

On t’a TOUJOURS mentis…

Enfin non..

C’est vrai !

Mais donc, comment est-ce que je peux arroser mon sol, sans le mouiller ??

Et ben, je vais te donner une technique bête comme tout pour l’arroser en profondeur ! Et sans effort en plus…

 

Je tiens à te dire que c’est une technique que je n’ai pas expérimenté ! Mais je le ferai au printemps, pour plusieurs raisons…

La première est que je n’arrose pas mon sol… Le paillage suffis pour la plupart des plantes !

Le défaut, c’est la grosseur des fruits quand la plante n’a pas à boire.

Ainsi, je me retrouve avec des courges trop petites…

 

Et j’ai bien envie de les arroser sans avoir les défauts de l’arrosage !

Et sans non plus y mettre trop de temps…

 

Et puis un beau jour, j’ai vu le mot « oyas, permaculture… »

 

Je me suis dis, je ne connais pas cette plante!

Tu m’étonnes, c’était un pot en terre cuite

 

Je me suis sentis… ignorant !

 

Tout le monde avait l’air de connaitre !

Si tu as des problèmes d’autonomie d’arrosage, les oyas vont peut-être pouvoir t’aider !

 

Je n’ai jamais testé, mais je voulais t’en parler comme ça tu peux te renseigner, et pourquoi pas sauter le pas en même temps que moi l’an prochain !

 

Peut-être que tu ne veux pas arroser tout les jours, ou bien que tu ne veux pas te dire que tu perds toute ton eau dans l’évaporation quand tu arroses en surface !

 

Résoudre ta problématique, c’est la promesse que font les oyas ! 

Sympa non ?

 

Comment un pot en terre cuite peut-il m’aider ?

 

Il va falloir enterrer ce pot dans la terre, jusqu’à son ouverture, et y placer un couvercle !

Ensuite, tu remplis l’oyas d’eau.

Donc tu peux même essayer de te démerder pour créer un système automatique de remplissage, moi je préfère le faire à l’ancienne ! C’est plus de travail certes, mais j’apprécie.

 

La terre cuite étant poreuse, l’eau va se diffuser trèèèès lentement …

Un oyas d’une bonne taille peut maintenir une terre humide pendant plus d’une semaine !

 

Et comme le pot est enterré, il n’y a pas d’arrosage en surface !

Triple bénéfice pour toi :

  • Les graines d’adventices ne sont pas arrosées en surface s’il fait sec, et ne germent donc pas.
  • Les plantes font donc des racines plus en profondeur pour aller chercher l’eau ! Ce qui les rend plus indépendante en eau de façon générale.
  • Mais cette profondeur des racines leur permet également d’aller chercher les nutriments !

 

Déjà rien que ça, ça donne envie !

J’espère que ça va fonctionner, en théorie oui !

J’ai juste déjà vu quelqu’un dire dans un commentaire que la terre cuite absorberait le souffre du sol, et favoriserait donc l’apparition des champignons sur les plantes…

J’ai essayé de trouver des ressources confirmant cela mais je n’ai pas su, ce serait super que tu me dises si tu sais quelque chose à propos de cela !

 

Bref, je n’ai pas finis avec les avantages.

 

Le fait que la diffusion se fasse en profondeur et lentement, cela limite ÉNORMÉMENT les pertes d’eau par évaporation !

Ce qui te donne plein d’avantages…

Moins de consommation d’eau pour autant de résultats !

 

Il y a des oyas de toutes tailles !

Je t’ai donné leurs avantages, et peut-être un inconvénient méconnu.

 

Si tu veux connaitre la suite de mes expériences avec les oyas, je te propose de rejoindre le club privé !

Je t’enverrai aussi un mail chaque jour pour t’aider à développer ton potager en partant de zéro expérience !

Ne viens que si tu veux apprendre !

 

Tu auras aussi un accès personnel au groupe Facebook du site en t’inscrivant au club !

A tout de suite sur Facebook !

Inscription

 

Et à demain pour un autre article !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

 

P.S. : Tu peux utiliser des pots en terre cuite assez classiques ! Il suffit de boucher le trou au fond avec un bouchon en liège. Veille bien à ce que ton pot ne soit pas vernis, car cela empêche l’eau de passer ! Et le rend totalement inefficace…

Une réflexion au sujet de « Oyas, oyas, brave homme…Aujourd’hui je t’apprends à arroser sans mouiller ton sol en surface ! »

  1. […] Pour ces légumes sensibles j’apprécie les oyas. […]

Laisser un commentaire