Publié par Laisser un commentaire

#5 Idée reçue : le jardina.. quoi ?! Pas pour moi ! Trop cher ! Pas le temps ! (Edition spéciale homme occupé du 21ème siècle…)

Si tout le monde jardinait, il y aurait :

  • Moins de cancer et de maladies de notre siècle, comme l’obésité !
  • Moins de stress (être dans la nature apaise)
  • Et j’en passe !

 

Tu peux donc choisir ton camp !

Le choix rationnel est assez évident…

 

Et pourtant !          Peu de monde choisit de gérer son bout de potager !

Je te l’accorde, cela augmente tout de même…

Mais pas assez…

 

Alors aujourd’hui, je me suis donné une mission pour faire bouger les choses à mon échelle : te montrer que le jardinage : 

  1. Cela peut prendre très peu de temps.
  2. Cela te permet d’économiser de l’argent.
  3. Cela te permet de te nourrir avec une nourriture très saine, fraîche, diversifiée, locale, de saison, avec des aliments rares, oubliés et patati ET patata !
  4. Cela te détend, tu n’as qu’à apprécier le calme et le moment présent.
  5. Tu fais revivre ce qui n’était qu’une pelouse sèche et tassée !

J’en passe encore d’autres…

 

Peut-être que tu en as marre de manger des salades sans goût, qui collent au palais !

Que tu ne veux plus voir réduire ton poivron de deux fois son volume quand tu le cuits… Ou encore d’avoir les mains pleines de flotte quand tu coupes une endive !

 

Tu ne veux peut-être plus non plus t’ennuyer et te goinfrer de sucre pour combler ce manque ! Et arrêter de culpabiliser en achetant des tomates en février…

Ou bien tu voudrais simplement avoir des projets qui donnent un sens à tes actions et qui t’aident à cultiver : les liens sociaux !

 

Du coup en ayant ces problèmes, tu t’es mis à acheter bio, local, de saison ! Mais c’était plus cher que le kiwi de Nouvelle-Zélande !

De quoi en perdre la tête…

 

Après je peux me tromper et tu as peut-être déjà jardiné, mais cela t’as pris trop de temps car tu ne savais pas gérer les adventices, tu te retrouvais avec toutes les récoltes en même temps sur les épaules…

 

Mais c’est normal… On apprend en faisant des erreurs ! 

Cet été j’ai perdu pas mal de courgettes car je n’ai pas pris le temps de les conserver… J’ai naïvement pensé qu’elles se conserveraient quelques temps dans la cave…

J’ai alors sentis une mauvaise odeur et ai retrouvé des courgettes molles au dessus d’une flaque de jus de courgette !

 

(Je ne suis pas un saint)

L’important, c’est d’apprendre !

 

 

Enfin,

Je voulais te montrer que le jardinage, c’est du plaisir. Rien d’autre.

Pour te donner une idée, je n’ai pas arrosé de l’été, hormis les repiquages…

Je n’ai donc eu AUCUN travail d’arrosage.

 

J’ai juste eu des courges assez petites… Je pense essayer les oyas l’an prochain pour arroser très rarement mais avoir des courges plus grosses !

Les oyas sont des pots en terre cuite que l’on met dans le sol et remplis d’eau, ils diffusent l’eau de façon lente et continue en profondeur, ce qui rend les plantes plus autonome en eau car les racines ne sont pas à la surface en comparaison avec un système goutte à goutte. Elles ont donc plus de nutriments aussi. Et les oyas n’humidifient pas la surface, ce qui empêche la germination des adventices par temps sec !!

 

Ensuite, niveau travail de repiquage, c’est plutôt rapide…

Pour le désherbage, honnêtement presque aucun ! 

Je paille. (ce qui limite en plus les travaux d’arrosage)

J’utilise des feuilles de mon noyer qui grâce à la juglone inhibe la germination.

On va dire que le paillage est déjà très efficace !

 

Je ne sais pas si tu connais la loi de Pareto ?

20% de tes actions font… 80% de tes résultats !

Environ bien sûr !

Donc en faisant peu, on a pas mal de résultat ! Et se fatiguer à travailler 5 fois plus ne rapporterai que 20% de résultat supplémentaire…

Ce qui n’est pas très intéressant si l’on n’a pas le temps !

 

Donc : ma technique c’est faire peu, mais faire ce qui a le maximum d’effet !

Par exemple, au lieu d’arracher dix fois du liseron, je peux planter une fois des œillets d’inde qui produisent un herbicide spécifique aux liserons et d’autres adventices.

Je peux aussi pailler, c’est peu d’effort et de temps, et cela permet d’éviter d’arroser souvent, ce qui coûtait plus d’effort et de temps !

En clair, les mêmes résultats, avec un chemin différent et plus facile, donc accessible à tout le monde.

 

TOUTES ces actions, un enfant pourrait le faire.

Tu peux donc jardiner, tout le monde en a la capacité.

Sauf si tu n’as pas de terrain du tout, un balcon peut suffire…

 

 

Viens ensuite l’argument :

« Mais mais, c’est trop cher ! Une grelinette : 80€ … HT !! Va m’en falloir des radis pour rentrer dans les clous ! En plus, je vais devoir les planter, m’en occuper ! »

 

On peut se démerder sans outils… Vraiment !

Un râteau à 20€.

Une fourche bêche à 40.

Et une aéro-fourche 40 quand le sol est vivant !

100€ et tu es équipé ! Tu as sûrement déjà ce qu’il faut en plus…

 

Manque juste les graines : 3,4€ le sachet chez kokopelli, 0,9 € le timbre.

Avec un sachet de graine tu as de quoi produire facilement 50kg de courges, plein de bottes de radis, assez de navets pour nourrir le quartier !

 

Avec un timbre au prix d’un café, retiens toi une matinée et c’est réglé, tu peux échanger des graines avec d’autres particuliers !

Si tu n’en n’as aucune explique ton projet, les gens sont généreux ! Et tu recevras des graines… Presque gratuitement.

 

Voilà voilà !

Tu n’as plus vraiment d’excuse pour mal te nourrir, pour dire que le jardinage c’est trop de temps etc. C’est faux !

En plus, c’est facile !

L’homme a su cultiver avant de savoir lire …

 

Tu ne risques rien, sauf te mettre de la terre sur les mains.

 

Si tu veux que je te donne les clés pour que cette activité soit réellement facile pour toi, tu peux t’inscrire au club privé.

Je t’enverrai une leçon chaque matin !

L’objectif est que tu produises tes premiers légumes dès le printemps prochain…

Ne rejoins pas notre communauté si tu penses qu’il faut beaucoup travailler pour récolter quelques haricots sur un sol nu, désertique ! (Sauf si tu es en reconversion)

Tu auras aussi un accès personnel au groupe facebook après ton inscription !

 

Et tu commenceras dès demain à recevoir des leçons…

Ensuite, petit à petit tu vas t’y connaitre et bluffer ton entourage en leur racontant que l’artichaut n’est autre que le descendant du chardon, si détesté ! Ou que le topinambour fait partis de la famille des tournesols…

C’est ici : Inscription

 

N’hésites pas à me poser des questions !

Et dis moi si tu serais intéressé par un petit guide téléchargeable pour les débutants, présentant 5 plantes ultra facile à cultiver, si bien qu’on pourrait les oublier !

 

A demain pour l’article !

A tout de suite sur le groupe facebook !

 

Thomas, le coach vert des jardiniers bleus.

P.S. : Regarde ce beau rouge-gorge, si tu ne va jamais jardiner, tu as moins de chance d’en admirer un ! Il était à moins de 3 mètres et ne me craignait pas ! C’est très satisfaisant.

IMG_0739

Laisser un commentaire