Publié par Laisser un commentaire

Cultiver son potager : ma méthode, expliquée à un escargot !

La permaculture va t’apprendre à imiter la nature !

Du coup tout le monde pense qu’en disant : « je couvre mon sol de paille » c’est suffisant pour devenir permaculteur…

 

 

C’est la certification du moment.

Sauf que tout ça, ce n’est pas de la perma..

C’est un jardinage respectueux pour le vivant !

Et on pense que faire des buttes, c’est faire de la permaculture…

Bull-shit.

Si c’est imiter le vivant : je n’ai jamais vu une butte se constituer dans la nature…

 

Donc tout ça, c’est à remettre en question !

 

La réalité c’est qu’une minorité de personne a les capacités pour faire de la permaculture, selon sa définition !

 

Tu ne peux pas faire de permaculture sur un terrain de 100 mètres carrés.

Pour respecter la définition, il faudrait déjà que tu puisses avoir plusieurs zones distinctes, dont une forêt qui servirait de réservoir de vie, tu n’y toucherais pas…

Et avec une petite surface : tu n’as même pas assez pour ta forêt !

 

Tu peux cependant faire quelque chose qui fait germer la vie chez toi ! Ne pas faire de perma,

 

ce n’est pas un mal !!

Ben oui…

Respecter la permaculture c’est assez contraignant, comme s’il y avait un cahier des charges !

 

 

Mais tu peux en prendre des principes.

Les principes les plus simples sont :

biodiversité, couverture permanente du sol et non labour etc.

(Et bien sûr ZERO pesticides… Ce n’est que du bon sens !)

 

Et ça, c’est ma méthode, sauf que je suis un peu fan de la délégation !

Et ça tombe bien : ne rien faire est souvent bénéfique au potager…

 

Si je pouvais résumer en 3 fois 2 mots : Aide la nature, elle le rend !

 

Donc ma méthode c’est d’en faire le moins possible, sans grand effort physique…

 

Bon, je passe un peu pour un tir au flanc là…

 

Mais c’est une fausse croyance de croire qu’il faut travailler beaucoup pour avoir des résultats !!!

 

 

La méthode est la suivante : 

  • Biodiversité : laisser des adventices, mettre le plus possible de plantes différentes ! Pour 5 pieds de tomates, j’en met 5 différents, à 5 endroits différents !

 

  • S’absenter : la nature recule face à notre présence… Pourtant, avoir beaucoup d’insectes différents permet d’éviter que l’un d’eux ne devienne trop nombreux et ravage nos cultures !

 

  • Pailler le sol : plus besoin d’arroser. (ou presque, mais c’est franchement négligeable… Après, je suis dans le nord mais bon cet été il n’y a pas plus plu que dans le sud !)

 

  • Ne pas labourer le sol : c’est le même que s’absenter, mais du sol cette fois…

 

  • Absolument aucun produit chimique… S’il y a des pucerons j’attends, les coccinelles mettent rarement plus d’une semaine à arriver… S’il y a une maladie, je laisse. Tant pis, et la plupart ne sont pas si gênantes ! L’oïdium a tout frappé cet été, même les charmes des haies ! Et pourtant, je l’ai laissé sur mes courgettes et j’ai eu de superbes récoltes …

 

J’ai souvent d’autres idées qui me passent par la tête quand je suis dehors sur mes principes, mais je ne les ai jamais vraiment noté…

Je constate juste : cela fonctionne.

 

Si tu penses ne pas avoir le temps : cette méthode te convient.

Si tu penses ne pas savoir gérer les maladies, les mauvaises herbes : idem !

 

C’est vraiment facile…

Et c’est pour ça que j’ai fais ce site ! Je veux t’aider si tu t’y intéresses !

Mon objectif est que tu te lances…

 

Puis que tu délègues…

Tu n’auras alors plus qu’à admirer la vie.

Plus qu’à te nourrir avec on ne peut plus sain, local, et propre pour la planète.

 

C’est à toi de choisir !

 

Aujourd’hui, on penche vers l’hiver, c’est le moment de te préparer ! Tu as le temps…

Trouve des semences cet hiver…

Puis laisse moi t’apprendre la suite cet hiver !

Seulement si tu es motivé : inscris toi au club privé afin que je puisse t’envoyer un tutoriel chaque jour à 8h, avant qu’ils ne paraissent sur le site!!

Tu pourras le lire, ou non.

C’est gratuit.

C’est enrichissant.

C’est simple.

 

A demain !

Thomas le coach vert des jardiniers bleus.

Laisser un commentaire