Publié par Laisser un commentaire

Comment apprécier le jardinage ?

Bonsoir !

Les gens pensent que le jardinage rime avec un travail pénible…

On a souvent l’image du cultivateur qui doit travailler la terre pour qu’elle lui donne une chose en retour !

Comme si l’on devait faire du mal à la terre pour lui prendre !!

 

On a alors l’image du dur labour de la terre, des séances d’arrosages à n’en plus finir …

Les gens ont donc inventé des tracteurs et des arrosages automatiques pour ne plus souffrir à la tâche !

 

Mais :

TOUT est faux. 

La vision commune est biaisée par le fait que l’on pense qu’il faille travailler dur pour obtenir un résultat !

Certes, ces méthodes sont dures et ne vont pas te faire aimer le jardinage…

Mais on peut les supprimer !

Ce sont des erreurs.

Si tu supprimes la pénibilité : il ne te restera plus que le meilleur !

Observer la graine germer et grandir… Observer la vie sur ton sol… Observer ta récolte prête à être mangée ! (Ben oui, c’est la finalité)

 

Et il n’y a rien de plus simple : oui, supprimer les choses pénibles ne compliquent pas une tâche, cela coule de source !

Ainsi, personne ne pourra dire que le jardinage, c’est chiant, c’est fatiguant !

C’est apaisant, c’est prendre le temps !

Pour cela, il va falloir déléguer !

Délègue le labour à la vie du sol en la nourrissant : matière organique comme des tailles de haies broyées, des épluchures de légumes, ou encore le mulch de ta pelouse.

Délègue l’arrosage aux champignons !

Étrange…

 

Les mycorhizes multiplient la capacité de ta plante à absorber l’eau !

Ainsi, ta plante est plus autonome en eau…

= moins d’arrosage !

Pour ma part, je n’ai pas arrosé mes haricots verts de l’été, idem pour beaucoup d’autres…

Juste à la plantation !

Et j’ai arrosé le maïs quelques fois ainsi que les courges, deux ou trois fois pas plus !

Un bon paillage limite aussi les arrosages, et encourage les champignons à prospérer dans ton sol…

 

Je t’ai donné les deux solutions principales pour t’éviter le travail pénible : tu n’as qu’à le déléguer à la vie qui ne demande QUE CA !

Dorénavant, tu n’as plus qu’à faire le meilleur…

Prendre le temps, apprécier chaque saison telle qu’elle est et l’unicité qu’elle apporte à la vie dans la nature !

Simple comme bonjour.

Maintenant : on ne fait plus mal à la terre pour lui voler des ressources.

On donne à la terre ce qu’elle veut (notre absence en quelque sorte) et elle nous le rendra.

Biodiversité et abondance.

Paisible.

A demain,

Thomas

Laisser un commentaire